Présentation de la doctrine d’intervention au séminaire STUVA

  02. décembre 2015

En cas d’incendie dans les tunnels routiers, les sapeurs-pompiers peuvent contribuer bien plus que ce que l’on pense à sauver des vies et à limiter les dégâts. Tel était le message fondamental de la conférence donnée par Christian Brauner, responsable de la division Développement de l’International Fire Academy, dans le cadre du séminaire STUVA qui s’est tenu au début du mois de décembre 2015 à Dortmund.

La thématique de l’exploitation des tunnels: une nouveauté dans le programme

Plus de 1500 visiteurs provenant de 20 pays différents avaient fait le déplacement de Dortmund pour participer au séminaire bisannuel de la Société d’étude des infrastructures souterraines de circulation (Studiengesellschaft für unterirdische Verkehrsanlagen STUVA). Cette manifestation fait partie des plus importants rendez-vous au monde du domaine de la construction d’ouvrages souterrains. En 2015, pour la première fois, un bloc thématique consacré à l’exploitation des tunnels était prévu au programme, parallèlement au sujet désormais traditionnellement abordé de la construction des tunnels. C’est donc dans ce contexte précis que les interventions de lutte contre le feu ont pu être intégrées à la manifestation.

Faire connaître la doctrine d’intervention à toutes les parties concernées

Dans son exposé, Christian Brauner a démontré que les principaux défis à relever en cas d’incendie dans les tunnels routiers sont notamment dus aux grandes profondeurs de pénétration. Celles-ci induisent en effet d’une part une pression intense au niveau du déroulement temporel de toutes les phases de l’intervention et soumettent, d’autre part, les forces d’intervention à des sollicitations extrêmes. Dans ce contexte, la doctrine d’intervention développée par l’International Fire Academy vise à compenser les longs temps d’intervention requis par des mesures tactiques et techniques et également à réduire le plus possible les sollicitations auxquelles sont soumis les intervenants. En combinant ces deux facteurs, les sapeurs-pompiers peuvent compléter de façon optimale les sauvetages spontanés et également contribuer à contenir les dégâts occasionnés aux infrastructures.

La sécurité des tunnels est un produit qui doit être élaboré en commun

En tous les cas, l'une des conditions préalables les plus importantes est d'instaurer une étroite collaboration avec l'exploitant et le constructeur du tunnel. C'est dans ce contexte précis que Christian Brunner a d'ailleurs fourni une solution intéressante à son auditoire: "Au niveau opérationnel, il faut instaurer d'étroites relations interpersonnelles entre les parties impliquées. Dans tout projet de tunnel, il faut en effet impérativement faire en sorte que les constructeurs de l'ouvrage et les sapeurs-pompiers de la région d'intervention concernée entrent en contact le plus vite possible car la sécurité d'un tunnel est toujours un produit qui doit être élaboré en commun".

Les exposés du séminaire publiés dans un ouvrage technique

Les plus de 60 exposés techniques qui ont été présentés durant le séminaire STUVA 2015 sont résumés et publiés en deux langues (allemand/anglais) dans un ouvrage dont le titre est "Forschung + Praxis 46 – U-Verkehr und unterirdisches Bauen – STUVA-Tagung 2015 – Internationales Forum für Tunnel und Infrastruktur" (ISBN 978-3-433-03144-5).

retour