Communication interdisciplinaire des connaissances

  27. mai 2014

A l'avenir, les connaissances de l'International Fire Academy, issues de plus d'une décennie de recherche et développement et de cinq ans de formations prodiguées aux corps de sapeurs-pompiers dans la maîtrise d'événements en tunnels, devront être davantage mises à contribution dans l'élaboration de normes, directives et règlements pour la construction et l'exploitation de tunnels. C'est la recommandation exprimée par le conseil stratégique de l'International Fire Academy lors de sa troisième séance du 14 mai 2014 à Balsthal.

Aperçu des diverses perspectives sur les tunnels

Le conseil, chargé de faire valoir les intérêts et les points de vue des divers acteurs concernés par les tunnels auprès du centre suisse de formation en matière de tunnels, compte actuellement 17 membres. Il est composé de représentants des corps de pompiers et de leurs instances, de la police et des services de secours, de l'armée, des exploitants de tunnels routiers et ferroviaires, des constructeurs de tunnels, des clubs automobiles en tant que porte-parole des usagers, ainsi que de représentants politiques. Les séances ont lieu avec la participation de cadres de l'International Fire Academy et de membres de la commission de pilotage.

Le conseil est d'avis que les connaissances de l'International Fire Academy sur la maîtrise d'événements ne concernent pas que les pompiers. Au contraire, elles devraient faire l'objet d'une vaste discussion pour pouvoir en tirer les conséquences qui s'imposent dans la construction et l'exploitation de tunnels.

Meilleure information des usagers

Lors de la séance, le conseil stratégique a défini une autre préoccupation importante : l'information des usagers de tunnels routiers concernant le comportement à adopter en cas d'urgence ou d'incendie. Le concept d'évacuation autonome présuppose une analyse rapide et correcte de situations inhabituelles dans les tunnels. Or, bon nombre d'automobilistes n'ont ni les connaissances, ni l'expérience nécessaires pour déceler une anomalie ; il y a donc un potentiel d'amélioration de la sécurité des usagers encore inexploité.

retour