Les Norvégiens se préparent au tunnel maritime de Stad

  10. septembre 2014

La question la plus insolite jamais posée à l’International Fire Academy a été ramenée par Markus Vogt, instructeur et chef du conseil à la clientèle, du congrès « Fire Protection and Safety in Tunnels » qui s’est tenu les 10 et 11 septembre 2014 à Bergen : « Disposez-vous également d’un plan d’évacuation des navires de passagers dans les tunnels ? » Comme nous étions en septembre et non le 1er avril, cette question n’était pas dénuée de fondement.

Un tunnel maritime pour éviter la mer agitée
Sur la côte ouest de la Norvège, un tunnel maritime de 1,7 km de long devrait à l’avenir éviter à de nombreux bateaux de devoir contourner la péninsule de Stad et d’avoir à emprunter la mer de Stad, souvent agitée et dangereuse. Les travaux de construction du tunnel maritime de Stad devraient débuter en 2018. Le coût de réalisation de ce projet devrait s’élever à 1,6 milliard de couronnes norvégiennes, ce qui correspond à environ 256 millions de francs suisses ou 213 millions d’euros.
Passage pour les navires de croisière de l’Hurtigruten
Le tunnel devrait mesurer 37 m de haut, dont 12 m de tirant d’eau, et 36 m de large, dont 26,5 m de chenal. Ainsi, le tunnel devrait non seulement être accessible aux porte-conteneurs, mais aussi aux navires de croisière de l’Hurtigruten, ce qui explique la question posée à l’International Fire Academy. Un film d’animation de cinq minutes consultable sur le site Web www.skipstunnel.no présente ce projet hors du commun qui, selon les plans actuels, devrait être réalisé d’ici 2022.




retour