Des ingénieurs des risques de Swiss Re expérimentent le monde des tunnels

  27. août 2014

Le 27 août 2014, 62 ingénieurs des risques du réassureur Swiss Re ont suivi une formation d’un genre particulier à l’International Fire Academy à Balsthal : dans le cadre d’un programme dévelop-pé spécialement pour ce groupe cible, les ingénieurs, issus de tous les horizons, ont abordé de ma-nière intensive les risques liés aux tunnels et en ont profité pour rafraîchir leurs connaissances con-cernant l’utilisation de petits appareils d’extinction.

Comprendre encore mieux les risques liés aux ISC

Les ingénieurs des risques qui ont pris part au séminaire portent un jugement sur les risques à assurer et conseillent par exemple des compagnies de chemins de fer ou les exploitants de tunnels routiers sur des questions de risques et de sécurité. L'objectif de la formation à l'International Fire Academy était d'encore mieux comprendre les risques inhérents aux infrastructures souterraines de circulation (ISC) et de pouvoir les estimer. Répartis en trois groupes dont deux en langue anglaise, les participantes et participants ont parcouru trois stations d'exercice dans le centre d'instruction tactique, sur la plate-forme pour petits appareils d'extinction et dans les tunnels d'exercice.

Comment les usagers d'un tunnel vivent un incendie

Dans le centre d'instruction tactique, les participants se sont entre autres intéressés à l'incendie survenu dans le tunnel routier du Saint-Gothard en octobre 2001. Il en est ressorti qu'adopter un " comportement approprié " en cas d'incendie n'est pas si évident que cela pour les usagers d'un tunnel et qu'il y a des différences entre les schémas purement théoriques et la pratique. Les ingénieurs ont pu l'expérimenter au plus près en jouant le rôle des personnes à sauver dans le cadre d'un exercice d'engagement dans les tunnels d'exercice de Balstahl.

Les sapeurs-pompiers peuvent limiter l'ampleur des dégâts

Le programme de formation a aussi fait la part belle aux entretiens approfondis. Les participants ont appris une chose essentielle : les risques liés aux installations de tunnels peuvent être considérablement réduits en formant de manière systématique les différents corps de sapeurs-pompiers concernés. Les sapeurs-pompiers n'ont certes aucune influence sur la fréquence des accidents et des incendies. Mais dans de nombreux cas, ils peuvent limiter l'ampleur des dégâts.

Porter un regard différent sur le monde des tunnels

Cette formation continue mêlant à la fois théorie et pratique et qui reflète les principes didactiques de l'International Fire Academy a suscité des échos très positifs de la part des ingénieurs : d'une part, aucune connaissance spécifique sur la technique et le fonctionnement des installations de tunnels n'était requise ; d'autre part, beaucoup de choses ne se révèlent qu'en rentrant dans un tunnel, en observant ses aménagements et en comprenant véritablement son fonctionnement. Nombreux sont celles et ceux qui ont trouvé enrichissant de pouvoir vivre en direct une intervention typique, au milieu de la chaleur et de la fumée. A l'issue de cette journée passée à l'International Fire Academy, un grand nombre d'ingénieurs a déclaré porter un regard différent sur l'univers des tunnels.

retour