Deux camions ravagés par des incendies dans le tunnel routier du Gothard

  29. octobre 2012

Octobre 2012, tunnel routier du Gothard : deux incendies de camion se déclarent dans le tunnel en l'espace de cinq jours. Les camions se sont totalement embrasés en très peu de temps. Une situation peu courante pour le Service d'intervention du Gothard.

La transmission de l'alarme au Service d'intervention du Gothard s'est déroulée de manière classique. Les personnes dans le tunnel ont été informées immédiatement via la radio du tunnel et ont été invitées à évacuer de manière autonome. Au cours de ces deux interventions, les écrans de la centrale d'engagement ont permis d'observer le comportement pratiquement exemplaire des occupants des véhicules qui se sont dirigés immédiatement vers les abris de protection. Aucun blessé n'a été déploré.

 

Long trajet vers le lieu de l'incendie

Le premier incendie de camion, qui est survenu le 20 octobre 2012, s'est déclaré au milieu du tunnel. Les forces d'intervention ont donc dû parcourir 8 à 9 km pour accéder au lieu de l'incendie. Comme il s'agit d'un tunnel monotube, les véhicules d'intervention ont dû éviter de nombreux usagers qui circulaient en sens inverse pour y parvenir. Lorsque les forces d'intervention du Service d'intervention du Gothard sont arrivées sur place 12 minutes après la transmission de l'alarme, le camion tracteur était totalement embrasé et le feu attaquait déjà la semi-remorque. Les forces d'intervention venant du nord et du sud sont arrivées presque simultanément et ont pu circonscrire le sinistre très rapidement. Ils ont concentré leur attention tant sur le camion en feu que sur la sécurité des forces d'intervention et sur la préservation de la structure du tunnel. Leur intervention réfléchie a permis de rouvrir le tunnel à la circulation quelques heures plus tard.

 

Embrasement généralisé du camion tracteur

Dans le cas du second incendie du camion, survenu le 25 octobre 2012 à 2 km du portail nord, l'incendie a évolué de manière nettement plus dynamique. Lorsque le Service d'intervention du Gothard est arrivé sur place après seulement cinq minutes, le camion était totalement embrasé depuis longtemps et le feu avait commencé à se transmettre aux premiers éléments de chargement de la semi-remorque. De nouveau, les forces d'intervention se sont concentrées en priorité sur la lutte contre l'incendie afin d'éviter toute propagation et pour stopper la production de fumées. Les forces d'intervention ne s'attendaient toutefois pas à un incendie d'une telle intensité. Les analyses techniques et scientifiques devront déterminer pourquoi le tracteur du camion était déjà totalement embrasé à l'arrivée des forces d'intervention. L'exploitation du tunnel a pu reprendre cinq heures après l'intervention.

Suivi du 14 janvier 2013 : Interview avec le commandant suppléant du Service d'intervention du Gothard, Beat Walther.

retour